Congo-Brazzaville: l’opposant emprisonné, Jean-Marie Mukoko, à Istanbul pour des soins médicaux sous haute surveillance!

'opposant Jean-Marie Michel Mokoko en 2018, lors de sa condamnation à 20 ans de prison.

Emprisonné depuis quatre ans à Brazzaville, l’opposant congolais, Jean-Marie Michel Mukoko, dont l’état de santé s’est sensiblement dégradé ces dernières semaines, est arrivé, vendredi 31 juillet, à Istanbul, en Turquie, pour des soins médicaux.

Ce choix de la Turquie, dénoncé par les associations des droits de l’homme notamment, est justifié, selon les autorités congolaises, par les liens étroits qu’entretiennent ces deux États, et par le contrôle à distance qu’aura à avoir le Congo sur la convalescence de ce général.

Cette évacuation sanitaire a été obtenue suite à un accord entre la famille de Mukoko et le gouvernement. Selon son médecin personnel, il souffrirait d’une crise aiguë de paludisme aggravée par l’hypertension.

En possession pourtant des documents nécessaires pour voyager avec son patient, ce médecin n’a pas pu l’accompagner, moins encore les membres de sa famille, en dehors des agents de sécurité pour le surveiller.

Érick WEMBAKUNGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *