Togo: une femme nommée Premier ministre, une première depuis 1960!

Victoire Dogbé Tomegah.

Le chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, vient de nommer une femme, Victoire Dogbé Tomegah, au poste de Premier ministre, une première depuis l’indépendance du Togo en 1960. Elle remplace ainsi Komi Sélom Klassou qui venait de démissionner le vendredi dernier. Une cérémonie de passation de pouvoir entre les deux personnalités a eu lieu le lundi 28 septembre.

Née en décembre 1959 et mère de 3 enfants, Victoire Dogbé Tomegah occupait d’abord le poste de directrice de cabinet de la présidence de la République togolaise depuis 10 ans, et puis celui du ministère du Développement, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, avant sa nomination en tant que première ministre.

Faure Gnassingbé et Victoire Dogbé Tomegah.

Cette native de Badougbe (au sud du pays) formée aux sciences de gestion au Togo, au Danemark, en Suisse et aux Etats-Unis, a été fonctionnaire nationale, puis internationale. Au sein de l’Industrie togolaise de plastique (ITP), elle cumule dix ans à partir du milieu des années 1980, et y termine directrice générale. Elle a notamment travaillé pour le PNUD de 1999 à 2008 en République du Congo, au Burkina Faso et au Bénin, avant de regagner le pays suite à l’appel de Gilbert Fossoun Houngbo, alors Premier ministre. Par la suite, Faure Gnassingbé lui confiera la direction de son cabinet.

En tant que nouvelle cheffe du gouvernement, elle aura pour tâche de former sa nouvelle équipe gouvernementale dans cette période de covid-19. Aussi devra-t-elle se pencher sur le réajustement du plan national de développement, principal projet du 4e mandat de Faure Gnassingbé.

Pour Mimi Dossou Soedédjé, militante des droits de l’homme, Dobgé Tomegah est une femme qualifiée qui a déjà fait ses preuves et qui sera capable de relever les différents nouveaux défis qui l’attendent. «Ce qui me réjouit dans cette nomination, c’est le signal fort pour nos jeunes filles et femmes! Comme quoi elles ont le droit de rêver grand. Même si le plus dur commence pour elle, ses compétences et ses expériences passées parlent en sa faveur. Elle réussira. La promotion de la femme est en marche au Togo et j’en suis très contente», a déclaré Soedédjé sur Deutsche Welle.

Glodie Mungaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *