Mali: des funérailles grandioses pour ATT, ce mardi 17 novembre

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré.

Le peuple malien s’apprête, ce mardi 17 novembre, à rendre un dernier hommage à son ancien président, Amadou Toumani Touré surnommé ATT, dont la dépouille mortelle, en provenance de Turquie, a été rapatriée, samedi, au pays pour des funérailles qu’on annonce grandioses à Bamako.

Transféré dans un hôpital turc quelques jours plus tôt, ATT est décédé dans la nuit du 9 au 10 novembre. Auparavant, il aurait subi une opération du coeur à Bamako, à en croire un médecin malien ayant requis l’anonymat, et cité par l’AFP.

En l’absence du Président de la transition Bah Ndaw, c’est Le vice-président de transition, le colonel Assimi Goïta, le Premier ministre Mocktar Ouane et d’autres personnalités politiques qui ont accueilli la dépouille de Amadou Toumani Touré dans un cercueil enveloppé du drapeau malien, accompagné de l’épouse de l’illustre disparu.

Amadou Toumani Touré a dirigé le pays de 2002 à 2012, avant d’être renversé par un coup d’État. En 1992, il se retrouva à la tête du comité de transition, pour exercer les fonctions de chef de l’État, et surtout conduire le pays à la présidentielle remportée par Alpha Oumar Konaré.

«Adieu, le soldat de la démocratie!»

Plusieurs personnalités africains ont rendu un vibrant hommage à ce fils du continent, c’est le cas de l’opposant camerounais Maurice Kamto qui a mis en avant le «rôle majeur» de l’ancien président malien dans l’avènement de la démocratie dans son pays.

De son côté, la star du reggae ivoirien, Tiken Jah Fakoly, a réagi sur ses réseaux sociaux en ces termes : «Adieu le soldat de la démocratie, source d’inspiration pour des présidents qui veulent sortir par la grande porte de l’histoire (…).» Pour la star de la pop malienne, Oumou Sangaré, «la mort de ATT est une grande perte pour son pays lui qui a été un grand artisan de sa démocratie. Il aura marqué l’histoire du pays par son engagement.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *