Taxe sur le téléphone mobile : André Lubaya crie à un «braquage d’État» du type Go pass!

André Claudel Lubaya.

L’annonce de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARTPC) sur le lancement officiel à partir de ce 24 septembre 2020 de l’identification de tous les appareils mobiles, soulève déjà des vagues, au point de faire réfléchir quelques personnalités de la vie politique.

Moins intéressé par cette idée d’identifier les téléphones mobiles moyennant une nouvelle taxe contre le vol et la contrefaçon des ces téléphones, le député nationnal, André Claudel Lubaya réagit sur son compte Twitter, en ces termes: «Condamner un peuple aussi pauvre à verser aux tiers une redevance perpétuelle de 1 à 7$ pour enregistrer un téléphone est un abus de pouvoir et une exaction déguisée.»

Lubaya invite ainsi les autorités compétentes à décourager cette force exceptionnelle de dépouillement des ressources de la population à travers de petits services qui sont souvent créés. «J’en appelle, poursuit-il, à l’abandon de ce braquage d’Etat qui rappelle le Go pass, et s’oppose à “le peuple d’abord”!»

La campagne de mise en place du projet RAM sera lancée le 24 septembre 2020 et elle ira jusqu’au 24 octobre.Ces appareils mobiles seront identifiés automatiquement par le système RAM pour une meilleure protection. «Tous les appareils contrefaits seront bloqués après une période de grâce de deux ans pour ceux qui auront acheté ces téléphones avant le 24 octobre 2020» peut-on lire aussi sur le compte Twitter de l’ARTPC.

Érick WEMBAKUNGU

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *