Conflit frontalier congolo-zambien: la SADEC accorde 7 jours à Lusaka pour retirer ses troupes!

Image d'archives - Rebelles , frontières RDCongo.

La Communauté économique pour le développement de l’Afrique australe (SADEC) vient de trancher, à propos du conflit frontalier opposant la République Démocratique du Congo (RDC) à la Zambie: les deux localités querellées dans la province de Tanganyka, Kibanga et Kalubamba, se trouvent bel et bien sur le territoire congolais.

Par conséquent, il a été décidé, lors de la dernière réunion des ministres de la Défense de cette organisation sous-régionale, le retrait des troupes zambiennes de ces deux localités. Sept jours sont ainsi accordés à Lusaka pour se conformer à cette décision, à dater du mercredi 22 juillet.

Après les affrontements entre les armées de deux pays, le drapeau zambien a été planté à Kibanga. C’est alors que Kinshasa avait levé l’option de résoudre ce conflit par voie plutôt diplomatique. Le chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, qui avait décidé de saisir la SADEC vient donc là de trouver gain de cause. Le ministre congolais de la Défense, Aimé Ngoyi Mukena, a clairement exprimé sa satisfaction, lors du Conseil des ministres du vendredi 24 juillet.

Dans la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale, on ne cache pas non plus son enthousiasme, à l’idée que «c’est la voie diplomatique préconisée qui a fini par triompher», a signalé son porte-parole, Juvénal Munubo.

Érick WEMBAKUNGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *