Ordonnances présidentielles dans l’armée et la Justice: le Premier ministre remet en question le contreseing!

Sylvestre Ilunga Ilukamba, premier ministre de la RDCongo.

En mission officielle à Lubumbashi (Haut-Katanga), le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilukamba, s’est dit surpris d’apprendre la publication, sur la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC, d’une série d’ordonnances présidentielles dans l’armée et dans la Justice, contresignées par son vice-premier ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, sans préalablement l’informer.

 

C’est, dans un communiqué lu par le directeur de communication de la Primature , que le Premier ministre affirme n’avoir pas du tout délégué son pouvoir au vice-premier ministre de l’Intérieur. «Le contreseing, fait remarquer Sylvestre Ilunga, est un acte de très haute portée politique et juridique qui relève de la compétence attachée au premier ministre qui ne peut se concevoir dans le cadre de l’intérim tel que circonscrit dans la lettre qu’il a conféré au vice premier ministre.»

L’actuel locataire de l’hôtel du gouvernement se propose de rencontrer de nouveau le Président de la République pour, dit-il, «tirer cette affaire au clair.» Il y a donc fort à parier qu’on tend là vers une nouvelle crise dans la coalition au pouvoir qui connaît de fortes turbulences depuis le début de l’actuelle législature.

Érick WEMBAKUNGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *