Emmanuel Macron au Rwanda: une visite historique!

Emmanuel Macron au Rwanda, une visite hautement symbolique.

Après plus de 25 ans de tensions entre son pays et le Rwanda, le président français, Emmanuel Macron, vient de séjourner à Kigali du 27 au 28 mai. Le but de cette visite hautement symbolique consistait à écrire une nouvelle page d’Histoire, après le génocide des Tutsi de 1994, dans lequel le nouveau pouvoir rwandais a toujours reproché Paris d’avoir joué un rôle non négligeable.

Dès sa descente de l’avion, Emmanuel Macron s’est rendu au Mémorial du génocide situé dans le quartier de Gisozi. C’est ici où l’on trouve les restes de plus de 250.000 victimes. Aussi a-t-il visité le musée où se succèdent panneaux pédagogiques, vidéos de témoignages, vitrines présentant crânes, ossements et habits déchirés.

Vingt- sept ans après le genocide des Tutsi et plus de dix ans après la visite de Nicolas Sarkzoy, Macron a reconnu la responsabilité politique de la France au Rwanda. «La France a un rôle, une histoire et une responsabilité politiques au Rwanda (…) de fait aux côtés d’un régime génocidaire, mais n’a pas été complice », a déclaré le président français à Kigali. «Seuls ceux qui ont traversé les nuits peuvent peut-être nous pardonner, nous faire le don du pardon», a-t-il imploré.

Le discours d’Emmanuel Macron a été accueilli favorablement par son homologue rwandais, Paul Kagame. Selon lui, la reconnaissance des responsabilités française dans le génocide par le président français, c’est un acte d’un immense courage. «Le discours d’Emmanuel Macron avait plus de valeurs que des excuses», a- t-il souligné.

Emmanuel Macron au Rwanda.

Pour sa part, le président d’une des plus importantes associations de soutien aux victimes du génocide en 1994 a regretté le fait que le président français dans son discours n’ait pas présenté des excuses sur le rôle de son pays. «On s’attendait à ce qu’il présente clairement des excuses au nom de l’Etat français. Il ne l’a pas fait. Même demander pardon, il ne l’a pas fait», a réagi à l’AFP, le président d’Ibuka Egide Nkuranga. Avant d’ajouter ceci: «Le président Macron a vraiment essayé d’expliquer le génocide, comment ça s’est passé, ce qu’ils n’ont pas fait, leurs responsabilités (…) C’est très important, ça montre qu’il nous comprend.»

Toujours lors de cette visite à Kigali, Emmanuel Macron a annoncé le retour d’un ambassadeur de France auprès de la République du Rwanda, une première depuis 2015.

M’gm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *