Nommés à la Cour de cassation, deux juges préfèrent rester à la Cour Constitutionnelle, «par respect de légalité»!

Les nouveaux Hauts Magistrats lors de leurs prestations de serment devant le chef de l'État congolais. 04.08.2020

Récemment nommés à la Cour de Cassation par le Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, les juges Noël Kilomba et Jean Ubulu ont fait savoir, dans une lettre adressée à ce dernier, qu’ils se trouvent dans l’obligation de rester à la Cour Constitutionnelle pour achever leurs mandats en toute légalité.

«Après ces mandats constitutionnels , nous demeurerons entièrement et totalement à la disposition de la République», peut-on lire dans leur correspondance. Quant aux autres magistrats nommés avec eux, ils ont prêté serment le mardi 3 août au Palais du peuple, dans une cérémonie dominée par la triple absence des présidents respectivement de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que du Premier ministre.

A la présidence de la République, on donne une version plus nuancée des faits au sujet précisément des juges Kilombo et Ubulu. Sur son compte Twitter, l’assistant personnel du Président de la République, Michée Mulumba, fait savoir que c’est le Conseil de Magistrature qui n’a pas autorisé aux deux juges de prêter serment pour avoir introduit un recours pour rester à la Cour Constitutionnelle. A l’en croire, il leur avait été demandé de faire un choix .

Pendant ce temps, un ancien juge de la Cour Constitutionnelle sous l’ère Kabila, Eugène Banyaku est monté au créneau pour demandé aux deux juges précités de démissionner carrément.

Érick WEMBAKUNGU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *