Journée de l’Afrique: pleins décibels contre la covid-19!

Drapeau de l'Union Africaine

La crise sanitaire mondiale n’a nullement empêché la célébration, ce 25 mai, de la Journée de l’Afrique… Bien au contraire, cette Journée commémorant l’anniversaire de la création, le 25 mai 1963 à Addis-Abeba, de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), devenue Union africaine (UA) en 2002, est placée sous le signe de la solidarité contre la covid-19. Trois principaux concerts avec les grands noms de la musique africaine et de sa diaspora ont été ainsi organisés et diffusés sur les chaînes de télévision et sur la Toile!

 

Youssou Ndour bercy 2017/Ph. https://www.accorhotelsarena.com

Youssou Ndour, Tiken Jah Fakoly, Fally Ipupa, Oumou Sangaré et bien d’autres stars du continent se sont produits sur une scène virtuelle, pour le compte du projet Worldwide Afro Network (WAN), exprimant par là leur soutien à la lutte contre la terrible pandémie. «Ce sont des chansons, des messages, où l’on sensibilise pour que les gens, autour de la musique, puissent retenir les gestes barrières. C’est ça qui est important», a fait remarquer le Sénégalais Youssou Ndour.

 

 

Trace Africa TV, les pages Facebook de l’UA et de l’Afrima, les prestigieux trophées de la musique africaine, ont diffusé un deuxième concert mettant en vedette Salif Keita, Awilo Longomba, Sarkodie, Toofan, etc. Angélique Kidjo, Seun Kuti, Davido, Tiwa Savage, Diamond Platinumz et compagnie ont fait chavirer Africa Day Benefit Concert At home diffusé sur MTV Base Africa.

 

Fally Ipupa

Pour une Afrique pleinement démocratique

Créée dans la perspective d’être déclarée fériée sur l’ensemble des pays de l’UA, la Journée du 25 mai ne l’est officiellement que dans quelques-uns. Elle représente néanmoins le symbole du combat de l’Afrique pour la libération, l’émancipation, le développement et le progrès. Cette lutte déclenchée par les pères de l’indépendance, demeure le cheval de bataille de la jeunesse montante. A cette occasion, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutteres, invite les dirigeants du continent à se consacrer au combat pour une paix durable, afin de faire de l’Afrique une terre pleinement démocratique.

La célébration de la Journée de l’Afrique offre l’occasion de mettre en relief l’engament africain de plusieurs États dont le Maroc. Ce pays manifeste sa solidarité avec les pays du continent, et continue de plaider en ce jour pour «l’émergence d’une Nouvelle Afrique: Une Afrique forte, une Afrique audacieuse qui prend en charge la défense de ses intérêts, une Afrique influente dans le concert des Nations», selon les vœux du roi Mohammed VI.

Ce souhait est partagé par le président sénégalais, Macky Sall, qui, à l’occasion du 25 mai, en appelle à la poursuite de «l’intégration africaine»! En République démocratique du Congo, la ministre congolaise des affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, n’est pas en reste. Pour elle, il va falloir œuvrer dans «l’engagement de tous pour faire advenir au sein des populations les transformations sociales et mentales nécessaires en vue d’enclencher et de promouvoir la croissance et le développement d’une manière durable» en Afrique.

Ben Dieud Lovua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *