Sacré meilleur buteur en Belgique, Mbokani va-t-il se relancer enfin chez les Léopards?

Dieumerci Mbokani lors d'un match à la Jupiler Pro League/Ph.Twitter

L’avant-centre du Royal Antwerpen, le Congolais Dieumerci Mbokani remporte, pour la saison 2019 – 2020, le «Golden Bull » (Taureau d’Or), trophée récompensant le meilleur buteur de la Jupiler Pro League, championnat belge de D1. Cette distinction de plus, après son Soulier d’Ébène (meilleur joueur d’origine africaine) et son Soulier d’Or en 2012 sous les couleurs du RSC Anderlecht, pourrait-il le relancer, à trente-quatre ans en club et… en sélection, chez les Léopards?

En 28 matches du championnat raccourci du fait de la pandémie du covid-19, le Congolais a totalisé 18 réalisations, le plaçant ex-aequo avec l’attaquant canadien de la Gantoise, Jonathan David. Mais pour avoir marqué plus de buts à l’extérieur que ce dernier (6 contre 5), Mbokani s’est vu attribuer le trophée. Ainsi, c’est pour la première fois que l’attaquant congolais remporte le «Golden Bull», après avoir été deux fois second meilleur buteur, pour les saisons 2008-2009 et 2012 -2013.
Ceci représente un motif de fierté non seulement pour le joueur, mais aussi pour son club, car le dernier Anversois à avoir obtenu ce titre est Francis Severeyns, auteur de 24 buts durant la saison 1987-1988. En outre, le club de la ville portuaire belge a fait un progrès énorme en championnat par rapport aux années précédentes, en terminant quatrième derrière le Club Bruges, la Gantoise et Charleroi SC.

 

Quid des Léopards?

Son «Golden Bull» en poche, Mbokani fera-t-il son come –back parmi les fauves de Kinshasa? La question est sur les lèvres de nombre de Congolais, même parmi ceux qui avaient sévèrement vilipendé l’attaquant après sa dernière CAN 2017, au point qu’il avait décidé de ne plus porter le maillot national.

Dieumerci Mbokani lors de son entraînement  avec le Royal Antwerpen/ph.Twitter

Dans une interview accordée à mm2.online avant le confinement, il s’est exprimé sur cette question en ces termes: « Je suis de près ce qui se passe au niveau de la sélection, et je suis en contact permanent avec le sélectionneur Christian N’sengi-Biembe; mais je ne suis pas encore prêt à revenir en sélection. Oui, oui, je suis en contact permanent. On verra bien avec le temps, car au-delà de tout, mon rêve de jouer… la Coupe du Monde ne m’a jamais quitté!».

Quant à sa femme, Marlène Ntesa, qui aurait été pour beaucoup dans la retraite internationale de l’avant-centre congolais, après un tsunami d’injures sur la Toile, elle a récemment déclaré au quotidien belge, La Dernière Heure(DH), qu’elle souhaitait voir son mari prolonger son contrat avec le Royal Antwerp pour sa stabilité plutôt que d’aller à Anderlecht ou Bruges. Dieumerci Mbokani est aussi beaucoup courtisé par de prestigieux clubs chinois, lui qui a déjà évolué en France avec Monaco, Ukraine  avec le Dynamo Kiev puis en Angleterre avec le club de Norwich.

 

 

2 thoughts on “Sacré meilleur buteur en Belgique, Mbokani va-t-il se relancer enfin chez les Léopards?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *