V.Club: fièvre électorale à son comble, ce 25 juin, pour la succession de «Tango Four»!

Gabriel Amisi dit «Tango Four»

C’est le jeudi 25 juin, à l’issue des Assemblées Générale et Extraordinaire Élective couplées de l’Association Sportive Victoria Club (AS V.Club), que sortira le successeur de Gabriel Amisi dit «Tango Four», après douze ans passés à la tête du club à la fois le plus ancien (créé en 1935) et le plus populaire de la Ligue nationale du foot congolais.

Dès l’ouverture du dépôt des candidatures, au matin du jeudi 18 juin, quatre dossiers ont été déjà déposés… Dans l’entretemps, on parle de plus en plus, 16ème Rue Limeté Industriel, d’une candidature-surprise qui pourrait être déposée en toute dernière minute, stratégie oblige! Immersion donc à «Moscou» (c’est ainsi que se surnomme le public véclubien) où la fièvre électorale monte chaque jour un peu plus… Tension!!!

Il règne désormais, à la Permanence de V.Club au 139 avenue Bobozo, 16ème Rue Limeté Industriel, une ambiance particulière à la mi-journée, depuis que la Commission Électorale y a pris pied pour accuser réception des dossiers de candidature, pour les postes de Président, Vice-présidents de différentes sections, Secrétaire général, Secrétaire général adjoint, Trésorier général et de 4 conseillers. Ambiance contrastant avec celle plutôt funèbre imposée par ces temps de confinement… Sans doute, pour les «Moscovites», l’élection prochaine d’un nouveau président appelé à maintenir leur club dans le top 10 africain, voire à faire mieux que «Tango Four», est autant une question de vie ou de mort que le covid-19!

2,5 millions de dollars américains

Debout à la manière des «combattants» de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS), le parti au pouvoir, six rues avant côté résidentiel, les «Moscovites» se relayent devant la Permanence, lorgnant à l’entrée les candidats ou leurs délégués… Ils savent que, quand X se pointe, c’est pour le compte de Y, et vite ils vont aux nouvelles… Déjà, ils ont pu obtenir du Conseil suprême de V.Club, une espèce de chambre des sages, que le prochain président soit aussi fortuné que son prédécesseur… Ainsi, un matelas financier de 2,5 millions de dollars américains serait exigé à qui veut présider aux destinées des «Bana mbongo», surnom des Véclubiens, hérité des années 1940, lorsque la gestion du club passe entre les mains des commerçants portugais… Ceci expliquerait cela? En tout cas, jusque-là, l’on ne se bouscule pas au portillon: quatre candidatures en quarante-huit heures! Le dépôt court toutefois jusqu’au mercredi 24 juin!

De Bruxelles où il est résidant, un « revenant » redonne de la voix… Mboyo Ilombe alias Pelé Mongo! Président de V.Club à la fin des années 1990, il a réalisé une vidéo devenue virale chez les internautes de «Moscou», dans laquelle il brosse les grandes lignes de son come-back… Primo, doter V.Club d’un siège digne de ce nom, avec terrain de football, administration, appartements et shop Véa … Et il pense au stade Cardinal Malula, ex-24 novembre, au croisement des avenues Kasa-Vubu – Kabambare. Secundo, acquérir, pour le compte du club, un avion de 150 places pour ses déplacements… «D’où viendront les moyens?», s’interroge-t-il lui-même de sa voix à la Roch Voisine… «De mes partenaires, rassure-t-il. Qu’on ouvre l’espace aérien, et je viendrai avec eux à Kinshasa!» Enfin, Pelé Mongo rappelle aux «Moscovites» que tout ce qu’il promet, il l’accomplit; ainsi il leur demande de se souvenir du stage de V.Club au pays du roi Pelé, et du contrat avec un staff technique brésilien.

Eugène Diomi Ndongala

Eugène Diomi Ndongala, un autre « revenant », président de V.Club au milieu des années 2000… Fils de Gaston Diomi dit Diogas, une figure de proue de la scène politique et des milieux d’affaires de 1960, il fait encore mystère de son programme électoral qu’il dévoilera à coup sûr au moment indiqué… Tout compte son concurrent, Ingele Ifoto, qui a longtemps écumé les milieux véclubiens, en gardant jusque-là le profil bas.

En revanche, Joseph Aponga Gbebe Ebende, une fois élu, se propose de réorganiser V.Club au standard international, de restructurer les différentes sections (football, certes mais aussi basket-ball, volleyball, etc), d’améliorer les conditions sociales des joueurs actifs comme retraités, autant que celles d’anciens dirigeants dont le dévouement pour ce club n’est pas à démontrer. Et ce visage tout aussi familier aux «Moscovites» se montre plutôt fédérateur, à travers ses mots: «Que celui qui va gagner soit accompagné par ceux qui auront perdu!»

Quatre candidatures donc pour le moment, sans celle de Denis Kambayi plutôt annoncé officieusement à la section Football, ni celle d’André Kimbuta qu’on a longtemps soupçonné, à «Moscou», de combattre secrètement Tango Four, ces dernières années. En revanche, la candidature-surprise pourrait venir de très très loin… En effet, le manager du club, l’ancien international congolais et ex-joueur de V.Club, Yves Diba, qui revendique un carnet d’adresses assez étoffé après sa carrière professionnelle, affirme avoir intéressé une Juive américano-britannique au projet «V.Club New look», et que celle-ci aurait mordu à l’hameçon… Du coup, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre dans les milieux véclubiens au point que «Moscou» serait le Corbeau, et la Juive le renard, cette dernière n’a même besoin de parler, déjà elle a tout son fromage, tous ses suffrages!

1 thought on “V.Club: fièvre électorale à son comble, ce 25 juin, pour la succession de «Tango Four»!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *